Le bac de Barcarin

Deuxtroy [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

PRENDRE LE BAC, UNE MINI EXPÉDITION LÀ OÙ LE RHÔNE S’ÉLARGIT.


Jusqu’en 1930, le village était relié à Arles par la route et le chemin de fer. Pour gagner Port-Saint-Louis-du-Rhône puis l’est du département, il fallait recourir à des passeurs qui utilisaient leur barque, ou faire le grand tour. Inauguré en 1933, le premier bac permet de franchir les 400 mètres du fleuve à hauteur de Barcarin. À cet endroit où le Rhône s’élargit à l’approche de son embouchure, arriver ou quitter Salin-de-Giraud par le bac représente une mini expédition, une traversée certes courte mais pittoresque.

Aujourd’hui, depuis Arles, on peut aussi rejoindre le village de Salin-de-Giraud en passant par Mas-Thibert et emprunter la ViaRhôna, dont un tronçon relie Arles à Port-Saint-Louis-duRhône. À Mas-Thibert, on peut faire une halte aux Marais du Vigueirat, réserve naturelle propriété du Conservatoire du littoral et surtout, formidable mosaïque de milieux naturels humides caractéristiques de la Camargue, riche de plus de 2000 espèces animales et végétales. Ils se découvrent à pied, en calèche ou à cheval sur 15 kilomètres de sentiers au cœur d’une nature préservée.

Deuxtroy [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Le bac fonctionne 365 jours par an de 4h20 à 2h. Gratuit pour piétons, vélos,
cavaliers, motos moins de 125 cm3. Tarifs de 3 à 10 € pour tout autre véhicule.